Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865)



L'Anarchie, quoi est-ce?


Texte issu de : Anarchie

L'Anarchie, quoi est-ce?
(traduction maison, en français, de la traduction en Américain du chapitre1 du livre "Anarchism" par Daniel Guerin.)

Le mot anarchie est vieux comme le monde, il dérive du grec ancien "an" "arkhe" ce qui signifie quelque chose comme absence d'autorité ou de gouvernement.
Durant des millénaires, il a été entendu que l'un et l'autre étaient liés (autorité et gouvernement) et anarchie était donc logiquement employé pour désigner le désordre, le chaos, la désorganisation.
Pierre-Joseph Proudhon était célèbre pour ses slogants provoquateurs (comme "la propriété c'est le vol") et s'est approprié le mot anarchie.
Comme si son but était de choquer le plus possible, en 1840, il engagea le dialogue suivant:

"Vous être républicain."
"Républicain, oui mais cela ne signifie rien. Res Publica est l'état, même les rois sont républicains."

"Ah, bon! Vous êtes démocrate?"
"Non."

"Quoi! Peut être êtes-vous monarchiste?"
"Non."

"Constitutionaliste alors?"
"Pas du tout."

"Alors vous êtes un aristocrate?"
"Absolument pas!"

"Vous désirez une forme hybride de gouvernement?"
"Encore moins."

"Alors qu'êtes-vous?"
"Un anarchiste."

Il fit parfois la concession d'épeler anarchie "an-archie", afin de clairement montrer qu'il entendait tout par ce mot sauf le désordre. Les apparences étaient trompeuses, il était bien plus constructif que destructeur. Il considérait les gouvernements comme responsables du désordre et pensait que seule une société sans gouvernement serait à même de restaurer un ordre naturel et une armonie sociale (les thèses anars ont un peu évolué depuis tout de même NDLBeuarg). Il argumenta que le language ne pouvait fournir d'autre terme et choisit d'utiliser le mot anarchie dans son sens étymologique le plus strict.
Cependant, au plus fort des polémiques, il continuait obstinément et paradoxalement à user du terme anarchie dans son sens péjoratif, créant ainsi la confusion la plus totale. Son disciple, Mikhael Bakounine poursuivit lui aussi dans cette voie. Proudhon et Bakounine allèrent encore plus loin, prennant un malin plaisir à jouer de la confusion créee par l'emploi des deux sens opposés: pour eux l'anarchie était à la fois le pire désordre et la pire désorganisation de la société et, suivant cette nécessaire révolution, la construction d'un ordre nouveau, stable et rationnel, basé sur la liberté et la solidarité.

Les partisants des deux pères de l'anarchie hésitèrent par la suite à employer un mot aussi déplorablement élastique, porteur d'une idée si négative pour les non-informés, pouvant ammener à des confusions et des ambiguités pour le moins gênantes. Proudhon lui-même devint plus prudent sur la fin de sa brêve carrière et se qualifia de "fédéraliste".
Ses descendants petits-bourgeois préfèrèrent, eux, le terme mutualisme à anarchisme et le courant socialiste adopta le terme collectivisme, vite remplaçé par communisme.
A la fin du sciècle, en France, Sébastien Faure usa du terme "libertaire", utilisé en 1858 par Joseph Dejacque pour en faire le nom d'un journal, Le libertaire. Aujourd'hui, les terme "anarchiste" et "libertaire" sont devenus interchangeables.
La plupart de ces termes ont pour gros défaut de n'être pas explicites quant aux caractéristiques basiques des doctrines qu'ils sont censés désigner. L'anarchie est réellement un synonyme de socialisme; l'anarchiste est un socialiste qui souhaite abolir l'exploitation de l'homme par l'homme. l'anarchie est uniquement un des courants de la pensée socialiste, lequel vise la liberté et l'abandon de l'état.

Adolph Fisher, un des martyrs de Chicago(1) clamait que tout anarchiste est un socialiste mais que tout socialiste n'est pas nécessairement un anarchiste.
Certains anarchistes se considèrent comme étant les plus logiques des socialistes, mais ils ont également adopté un nom rattaché au terrorisme et ont laissé bien d'autres l'utiliser avec plus ou moins de bonheur. Ceci leur a souvent valu d'être considérés comme un corps étranger dans la famille socialiste et a souvent entrainé d'assez stériles conflits sémantiques. Certains anarchistes contemporains ont tenté d'adopter des termes plus explicites, tels socialistes libertaires, ou communistes libertaires.

Notes:
(1) En 1883, un noyau actif de socialistes révolutionnaires fonda une association des travailleurs (I.W.A.) aux états unis. Ils étaient sous l'influence de l'internationale anarchiste qui s'était tenue à Londres en 1881 et aussi sous celle de Johan Most, un social démocrate, devenu anarchiste et qui avait rejoint l'Amérique en 1882. Albert R. Parson et Adolph Fisher étaient les moteurs de cette association qui prit la tête d'un immense mouvement pour les 8 heures de travail hebdomadaire. Cette campagne fut lançée par les syndicats et le premier mai 1886 avait été fixé comme le début de la lutte. Durant la première moitié de mai, une grêve nationale impliqua 190-000 travailleurs, dont 80-000 à Chicago. D'impressionantes manifestations populaires intervinrent le premier mai et durant plusieurs jours suivants. Terrorisée par ce mouvement, la bourgeoisie choisit d'écraser le mouvement à sa source, résolue à de sanglantes provocations si besoin était. Le 4 mai, lors d'un meeting public, une bombe lançée parmis les policiers d'une manière inexpliquée fournit le prétexte nécessaire. Huit leaders du mouvement révolutionnaire libertaire furent arrêtés, et sept furent condamnés à mort, dont quatre furent immédiatement pendus (un cinquième s'étant suicidé dans sa cellule la veille de son éxécution).
Depuis lors, les martyrs de chicago, Parson, Fischer, Engel, Spies et Lingg appartiennent au prolétariat international, et la célébration universelle du premier mai continue de commémorer ces atroces crimes commis aux états-unis.

Index
Sommaire
Nouveautés
Mémoires
J.-B.-V. Proudhon
  Chasnans
  P.-J. Proudhon
boule.gif (133 octets)  P.-J. P. Œuvres
english[1].gif (970 octets) P.-J. Proudhon
  Généalogie
  J.-P. Proudhon
  P.-P. Prud'hon
puce_vert.gif (995 octets) F. Proudhon
puce_vert.gif (995 octets) J.-P. P


Questions,  Suggestions,  Commentaires : Jean-Pierre.Proudhon@wanadoo.fr 
Conception JpP Copyrigh © 1997-98-99
Dernière modification : 07-mai-1999